Qu’est-ce que Wake-on-LAN et comment l’utiliser

Le progrès de la technologue a entrainé la création de plusieurs outils rendant la vie beaucoup plus facile. C’est le cas du Wake-on-LAN, un standard des réseaux Ethernet qui permet une meilleure utilisation des ordinateurs. Qu’est-ce que cet outil ? Comment fonctionne-t-il ? Lisez cet article pour mieux connaître Wake-on-LAN et savoir comment l’utiliser.

Qu’est-ce que Wake-on-LAN ?

L’appellation « wake on lan » est un abrégé de l’expression « wake on local area network ». Cela signifie « réveil sur le réseau local » et cadre très bien avec le rôle principal de cet outil. Encore nommé WOL, Wake-on-LAN est un système conçu pour allumer un ordinateur à distance à travers un réseau.

A découvrir également : Guide ultime pour protéger efficacement sa vie privée en ligne

Vous pouvez donc allumer un ordinateur à la maison en étant dans votre bureau ou dans n’importe quelle autre zone. Wake-on-LAN est compatible avec de nombreux ordinateurs et fonctionne également avec quelques outils ou logiciels. Il vous sera énormément utile si vous avez besoin d’accéder à un ordinateur à distance pour faire des diagnostics ou des mises à jour importantes.

Comment utiliser Wake-on-LAN ?

wake on lan

A lire en complément : Guide complet pour construire son propre ordinateur étape par étape

Afin de pouvoir utiliser wake on lan, il est important que vous ayez un ordinateur qui prend en charge cette fonctionnalité. Vous aurez également besoin d’un réseau local LAN ou d’un réseau étendu WAN qui vous permettra de transmettre le signal d’allumage.

Sachez que la plupart des ordinateurs modernes prennent en charge cet outil. Toutefois, il est important de bien vérifier toutes les spécifications d’un ordinateur afin de vous assurer qu’il est bien compatible. Parfois, il est nécessaire de le configurer afin qu’il accepte les signaux WOL. Votre appareil doit être connecté à un réseau et être en mode de veille.

Le moyen le plus courant d’utiliser wake on lan consiste à se servir d’un logiciel spécifique pour envoyer des signaux d’allumage à des ordinateurs cibles. Wake-on-LAN Wol Wizard, Wake-on-LAN Sender et le Magic Packet sont quelques-uns des logiciels gratuits permettant de faire une telle opération. Pour les utiliser, vous n’avez besoin de saisir que l’adresse MAC de votre ordinateur.

Il est également possible de se servir d’un navigateur web comme Wake-on-LAN Online pour envoyer un signal d’allumage. Il existe des routeurs modernes avec lesquels vous pouvez associer cet outil afin de mieux l’utiliser. Dans ce cas, il faudra tout d’abord le configurer pour qu’il fonctionne avec votre réseau.

En utilisant wake on lan, vous économisez surtout assez d’énergie. Vous pouvez garder votre ordinateur éteint lorsque vous ne l’utilisez pas et le rallumer à distance lorsque vous en avez besoin. Le fait de ne pas avoir à manipuler manuellement la machine chaque fois que vous souhaitez l’allumer, vous permet de gagner énormément du temps. Cela constitue aussi un avantage pour la batterie de l’appareil.

Il faut souligner que le WOL ne fonctionne qu’avec un réseau local. Quand vous vous retrouvez à l’extérieur de votre domicile, d’autres outils comme les VPN ou les services de bureau à distance peuvent vous être utiles.

Vous savez désormais ce qu’est Wake-on-LAN et comment l’utiliser. Votre ordinateur doit être compatible avec ce genre de système. Vous pourrez alors l’utiliser pour envoyer des signaux d’allumage.

Les avantages de l’utilisation de Wake-on-LAN

Wake-on-LAN est un outil très utile pour les entreprises ou pour toute personne qui cherche à rationaliser l’utilisation de son ordinateur. Il présente de nombreux avantages. Parmi les avantages les plus importants, on peut citer :

Lorsque vous utilisez Wake-on-LAN, vous économisez beaucoup d’énergie car votre ordinateur n’a pas besoin d’être allumé en permanence. Vous pouvez l’allumer uniquement lorsque vous avez besoin de travailler dessus et le mettre en veille une fois que vous avez fini vos tâches.

En utilisant Wake-on-LAN, vous gagnez beaucoup de temps car il n’est plus nécessaire d’allumer manuellement votre ordinateur chaque fois que vous devez l’utiliser. Vous pouvez simplement envoyer un signal depuis n’importe où dans le monde et votre appareil s’allumera automatiquement.

En gardant votre ordinateur éteint lorsque vous ne l’utilisez pas, cela peut contribuer à prolonger sa durée de vie en réduisant la quantité d’électricité absorbée par ses composants internes.

Wake-On-Lan offre aussi un niveau supplémentaire de sécurité puisqu’il permet aux utilisateurs distants d’accéder à leur système sans avoir physiquement accès au matériel informatique approprié.

Grâce aux avantages mentionnés ci-dessus liés à Wake-On-Lan, cette technologie a connu une explosion dans sa popularité ces dernières années auprès des professionnels comme chez les particuliers.

Wake-On-Lan est aussi un outil très flexible qui peut être utilisé pour de nombreuses tâches différentes, que ce soit à des fins professionnelles ou personnelles.

La principale limitation de Wake-on-LAN est le fait qu’il ne fonctionne qu’avec les ordinateurs dotés de cartes compatibles avec cette technologie ainsi que sur un réseau local. Les utilisateurs peuvent contourner ces limitations en se connectant à distance via Internet et en accédant à leur système grâce aux VPN ou aux services de bureau distant.

Wake-on-LAN est une solution intéressante pour maximiser l’utilisation d’un ordinateur tout en économisant sur la consommation énergétique et en gagnant du temps au niveau des performances. Que vous soyez un travailleur indépendant, une petite entreprise ou simplement un utilisateur régulier, cet outil peut aider grandement dans votre quotidien informatique et optimiser votre utilisation à travers toutes les sorties possibles offertes par l’Internet moderne.

Les prérequis pour utiliser Wake-on-LAN

Pour utiliser Wake-on-LAN, il faut s’assurer que les prérequis sont en place pour permettre une utilisation efficace et sans problème. Les éléments nécessaires comprennent :

Lorsque vous voulez utiliser cette technologie, la première chose à vérifier est que la carte réseau de votre ordinateur prend en charge le Wake-on-LAN. Pour cela, consultez le manuel d’utilisation ou recherchez sur Internet des informations techniques spécifiques à votre modèle.

Il faut que les dernières mises à jour du firmware soient installées sur toutes les cartes compatibles dont vous disposez. Il faut aussi s’assurer que tous les pilotes nécessaires ont été correctement installés et mis à jour régulièrement.

Une fois que tout a été mis en place matériellement, il est temps d’accéder au BIOS de l’ordinateur afin d’y activer Wake-On-Lan.

Toute personne souhaitant utiliser cette fonctionnalité devra effectuer quelques réglages dans son BIOS pour garantir son activation complète. Chaque machine ayant un accès différent au BIOS selon sa marque, etc., nous ne pouvons donner tous ceux qui existent ici ; mais il faudra souvent chercher parmi ces options ‘Power Management’ ou quelque chose comme ça dans lequel on doit trouver un menu dédié à ‘Wake-On-LAN’.

Si vous êtes novice sur ce sujet, n’hésitez pas à demander de l’aide auprès de professionnels ou d’experts pour vous aider dans cette étape, qui peut parfois s’avérer fastidieuse et compliquée.

Il faut configurer le réseau correctement. Wake-on-LAN doit être activé à la fois sur l’ordinateur et sur le routeur afin qu’il fonctionne correctement. Pour ce faire, il sera souvent nécessaire d’activer l’option ‘Magic Packet’ qui permettra ensuite au PC cible de recevoir un signal lorsqu’il est éteint.

Il vous faudra installer un logiciel spécialisé dans cette fonctionnalité pour activer Wake-on-LAN. Il existe plusieurs applications disponibles gratuitement en ligne que vous pouvez facilement télécharger et utiliser.

Si toutes ces conditions sont remplies, alors votre ordinateur devrait être prêt à prendre en charge Wake-on-LAN. Cette dernière est une technique très utile qui permet aux utilisateurs de contrôler leurs périphériques même lorsque ceux-ci ne sont pas connectés directement physiquement au matériel correspondant.