Quel est le meilleur matériel de minage pour la crypto-monnaie ?

Avant le minage de vos premières devises électroniques, vous devez vous intéresser aux nouveaux instruments numériques pour y arriver. Ce matériel de minage se rend disponible en deux versions différentes : les rigs de minage qui comportent les cartes graphiques des ordinateurs classiques et les machines spécialisées ASICS. Celles-ci sont particulièrement confectionnées dans le but de résoudre les problèmes de calculs de type algorithmique. Découvrez au travers de cet article, ce que veut réellement ces deux matériels de minage pour la cryptomonnaie !

Les RIGS : le minage via carte graphique (GPU)

Certes, le matériel de minage RIGS représente un meilleur instrument pour miner ses monnaies numériques qui prend des proportions industrielles. Mais, celui-ci se lie souvent à un minage artisanal. Notez bien que tout le monde peut assembler le matériel informatique indispensable pour la construction du rig. Finalement, un rig de minage se réfère à un ordinateur classique qui spécialement possède de nombreuses cartes graphiques plutôt qu’une seule.

A voir aussi : Quel est l'avantage de recourir à une agence d'informatique et bureautique ?

Ces cartes graphiques affichent les graphismes de jeux vidéos qui constituent la pièce maîtresse de ces rigs pour le minage des cryptomonnaies. Dans le domaine, deux grandes firmes sont en rivalité : les cartes AMD (RX 480 / 580, Vega…) et les cartes Nvidia (GTX 1 070 / 1 080, RTX 2080…).

Par rapport aux crypto monnaies que vous projetez miner, vous privilégiez une de ces marques, pour une optimisation complète des calculs en PoW et pour le minage. Grâce aux Rigs GOU, vous épouserez une grande souplesse dans le choix des crypto actifs à miner. Vous avez la possibilité de changer vos algorithmes.

A découvrir également : Améliorer l'efficacité opérationnelle grâce à l'ordonnancement des tâches informatiques

Outre cette flexibilité, il faut noter que la consommation électrique avec le bruit que génère le rig en marche ne sont pas excessifs. En contrepartie, cela invoque une moins grande puissance de calculs.

Les ASICS : le minage professionnel sans concession

Les Application Specific Integrated Circuit (ASIC) ne réalisent particulièrement qu’un seul type de calcul. Toutefois, ils se paraissent hyper forts. Donc, les ASICs se vouent uniquement aux calcules de types d’algorithmes. Prenons le cas par exemple de l’algorithme SHA256 pour Bitcoin avec ses forks (Cash, Bitcoin)  ou Ethash pour Ethereum (ETH).

De ce fait, après avoir obtenu votre matériel ASIC, vous ne pourrez plus miner une autre crypto monnaie. Sauf si cette dernière embarque les mêmes algorithmes pour leur consensus via une preuve de travail.

Vous pouvez par exemple miner Ethereum Classic (ETC) avec un ASIC établi pour Ethereum (ETH), parce que les deux détiennent l’algorithme Etash pour leur PoW.

Dans la variété de minage possible, cette rigidité est compensée avec une très grande puissance de calcul de ces appareils. Toutefois, cette puissance sera assez consommatrice en énergie électrique. Elle aura besoin d’une pièce isolée en raison du bruit que produit l’ASIC en fonctionnement.

Vous trouverez les constructeurs professionnels qui confectionnent ces machines en chine : Canaan, Bitmain, Obelisk, Innosilicon, etc.

Trouvez votre groupe de crypto mineurs

Après le choix de votre matériel de minage, vous devrez trouver votre « mining pool » qui validera les blocs. Tout en alliant votre propre puissance à celles des autres mineurs de crypto actifs.

En fait, il est impossible de miner « en solo » sur les principales cryptomonnaies. Parce que cela mettrait des années pour trouver un seul bloc.