Quelle est la différence entre un disque dur et un disque SSD ?

Le bon fonctionnement d’un ordinateur dépend de ses composantes. Parmi ces dernières, vous avez le disque dur ou le disque SSD qui sont tous les deux des matériels de stockage de données. Ils permettent également de démarrer le système d’exploitation et de sauvegarder les fichiers. Cependant, il existe quelques différences entre eux au-delà de leur aspect physique. Voici tous les détails sur ces outils.

La capacité de stockage

L’une des différences qui existent entre les disques durs et les SSD se retrouve dans leur capacité de stockage. Les premiers ont un volume de base qui peut aller de 500 Go à 1 To. Ils sont même très courants dans les centres de vente des produits informatiques.

A découvrir également : Comment modifier des photos et vidéos sur Snapchat ?

Par contre, les SSD vendus à un prix bas possèdent un espace de sauvegarde d’environ 128 Go. Les modèles 1 To sont disponibles, mais sont difficiles à trouver sur le marché.

La différence d’exécution

L’autre différence réside dans l’exécution des tâches. Les disques SSD sont extrêmement plus rapides que les disques durs. Dans le cadre des opérations de lecture ou d’écriture séquentielles, les SSD passent largement en tête. En effet, lors de la copie ou du déplacement de certains fichiers lourds, ils sont capables de réaliser l’opération à 500 Mo/s.

A lire également : Caractéristiques du LG V40 ThinQ filtré. Affichage, RAM, stockage....

Avec deux secondes, vous pouvez réussir à changer l’emplacement des documents qui pèsent 1 Go. Les plus récents sont en mesure d’aller à 3000, voire 3500 Mo/s. En moins de 10 secondes, vous avez la possibilité de transférer un film de 20 Go. Par contre, les disques durs peuvent copier entre 30 et 150 Mo/s. Les plus performants peuvent prendre deux minutes pour effectuer cette tâche.

Dans le cadre de petites opérations de lecture ou d’écriture 4K, les SSD sont encore en tête. Pour lancer votre système d’exploitation ou un navigateur, les outils de stockage traditionnels fonctionnent à des vitesses qui varient entre 0,1 et 1,7 Mo/S. Les disques SSD peuvent aller bien au-delà. Ils peuvent travailler à des vitesses qui avoisinent les 250 Mo/s.

La durée de vie

disque dur et un disque SSD

La différence se situe également au niveau de la durée de vie de ces composantes. Les cellules des disques durs peuvent vivre plus longtemps que celles de leurs adversaires. Elles peuvent supporter beaucoup de cycles d’écriture sans s’user rapidement. Le dispositif peut prendre des décennies avant de signaler des pannes.

Cependant, notez que les SSD connaissent chaque année des améliorations. Ils peuvent encaisser aujourd’hui 3000 cycles d’écriture, même si cela semble peu comparativement aux disques durs. Les constructeurs ont installé un système de mise à niveau de l’usure. Cela permet de répartir les tâches uniformément entre les diverses cellules.

Ainsi, les risques de destruction sont faibles. Aussi, avec le processus de rechange des cellules, le dispositif peut vous accompagner pendant de nombreuses années. Par contre, vous devez effectuer des tests de disque pour vérifier de temps à autre leur état.

En termes de durabilité, les disques durs sont plus fiables que les SSD.

La résistance

Le fait que les disques SSD ne possèdent pas de pièces mobiles leur permet de résister aux chocs. Ils peuvent rester dans les environnements extrêmes et à fortes températures. Les disques durs sont plus fragiles. C’est la raison pour laquelle, lorsqu’ils sont externes, ils doivent rester dans un boîtier. Ainsi, ils sont en mesure de supporter :

  • l’eau ;
  • la poussière ;
  • les chutes.

Tout dépend aussi de la qualité du dispositif de protection.

La récupération des données

Avec les disques durs, vous avez la possibilité de récupérer les données perdues en cas de panne. Cela vaut également pour les SSD. Cependant, la restauration des fichiers sur les SSD coûte plus cher. La manipulation n’est pas encore totalement maîtrisée par tous les professionnels. Ces derniers doivent avoir des équipements et des logiciels spécialisés pour faire correctement le travail.

La tâche devient plus compliquée lorsque la destruction des informations est réalisée avec la commande TRIM. Par contre, si vous parvenez à trouver une personne capable de le faire, l’opération de récupération se passe plus vite qu’avec un disque dur.

Peu importe le dispositif de stockage que vous utilisez, faites la sauvegarde régulière de vos données pour éviter les mauvaises surprises.